A propos de nous

NAHAN est un nouveau projet international visant Ă  crĂ©er une plate-forme pour les documents d’archives archĂ©ologiques conservĂ©s dans une sĂ©rie d’institutions europĂ©ennes et nord-africaines. InitiĂ© en fĂ©vrier 2016, le partenariat est un rĂ©seau lâche, initialement liĂ© par un protocole d’accord. Notre objectif est de fournir une ressource Ă  tous ceux qui dĂ©tiennent des archives sur l’archĂ©ologie nord-africaine et souhaitent rendre le public, ou assurer leur conservation Ă  long terme, ainsi qu’aux chercheurs qui souhaitent les Ă©tudier. Nous travaillons sur une «preuve de concept» qui rĂ©unira les archives dĂ©jĂ  en ligne du CCJ puis, comme dĂ©cidĂ© lors de la première rĂ©union, de se concentrer sur les archives de 5 grandes villes nord-africaines: Volubilis, Cherchel, Carthage, Leptis Magna et Cyrène. Nous espĂ©rons que l’existence du site permettra aux partenaires de faire des demandes de financement importantes, non seulement de l’UE mais aussi de divers ministères nationaux impliquĂ©s dans le dĂ©veloppement Ă  l’Ă©tranger. Le projet fonctionne sous le « parapluie » international de l’ICCROM-Athar, tandis qu’Elizabeth Fentress agit comme coordinatrice scientifique. Une plate-forme est en cours de crĂ©ation en commun avec les laboratoires CNRS du Centre Camille Jullian (CCJ) et ArchĂ©ologie & Philologie d’Orient et d’Occident (AOrOc). La plate-forme sera une ressource Ă  accès ouvert, et permettra Ă  la fois de rĂ©colter des donnĂ©es sur d’autres sites oĂą les documents sont dĂ©jĂ  en ligne, et de fournir un espace soutenable pour stocker des documents numĂ©risĂ©s. Il autoriserait Ă©galement la publication d’entrĂ©es de catalogue plutĂ´t que de documents, dans le cas d’une institution dĂ©tenant des documents cataloguĂ©s mais pas encore numĂ©risĂ©s.

Notre objectif est de fournir une ressource Ă  tous ceux qui dĂ©tiennent des archives sur l’archĂ©ologie nord-africaine et souhaitent rendre le public, ou assurer leur conservation Ă  long terme, ainsi qu’aux chercheurs qui souhaitent les Ă©tudier. Nous travaillons sur une « preuve de concept » qui rĂ©unira les archives dĂ©jĂ  en ligne du CCJ puis, comme dĂ©cidĂ© lors de la première rĂ©union, de se concentrer sur les archives de 5 grandes villes nord-africaines: Volubilis, Cherchel, Carthage, Leptis Magna et Cyrène. Nous espĂ©rons que l’existence du site permettra aux partenaires de faire des demandes de financement importantes, non seulement de l’UE mais aussi de divers ministères nationaux impliquĂ©s dans le dĂ©veloppement Ă  l’Ă©tranger.

Ă€ plus petite Ă©chelle, nous aidons nos partenaires nord-africains dans le catalogage de leurs collections et la formation de leur personnel, ainsi que la recherche de financements pour des infrastructures d’archives telles que celles de Tripoli. Il est proposĂ© qu’une mĂ©thode de catalogage puisse prendre la forme de subventions pour les universitaires nord-africains qui souhaitent Ă©tudier les archives dans les pays europĂ©ens ou recevoir une formation archivistique plus formelle. IndĂ©pendamment du financement au niveau du projet dans son ensemble, il est Ă  espĂ©rer que l’existence de la plate-forme et du rĂ©seau donnera aux partenaires individuels un moyen de lever des fonds pour numĂ©riser leurs propres archives.